Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 février 2010 3 03 /02 /février /2010 21:15

Deux points de vue divergents ne signifient pas systématiquement que l’un est juste et que l’autre est aberrant. Considérons le principe anthropique qui dit que l’univers a été façonné pour servir l’Homme. Mais qui a créé l’univers? Il y a certainement une puissance créatrice qui a généré cet univers, dont particulièrement la terre qui a hébergé l’être humain. Les croyants appellent cette puissance Dieu alors que les athées attribuent la création à la nature ou au hasard. L’être humain faisant partie de cette création est un être assez frêle, ignorant, mais prétentieux aussi. Il suffit de voir comment il crève assez promptement lorsque la rage de la nature se déchaine. La récente secousse de la terre haïtienne n’est qu’un simple exemple. Ainsi, l’histoire regorge des erreurs anthropiques, des défaillances et des injustices qui ne sont que la manifestation pure et dure de l’élémentarité de la raison humaine. Il suffit de revenir un siècle en arrière pour se rendre compte de la cruauté de l’Homme, celle qui a engendré une première mais aussi une deuxième guerre mondiale, pendant lesquelles il s’est servi par les plus dévastatrices des armes. L’expansion industrielle ne cesse point de tuer l’environnement, tels sont les traces des catastrophes nucléaires, à titre d’exemple, dont les dégâts sont discernables jusqu’à l’heure actuelle. Sans oublier les luttes à l’enrichissement, le racisme, la pollution…, qui étouffent encore tous les coins du globe gémissant à mi-voix…

Néanmoins, l’autre face du revers semble plus brillante, regardons les exploits de l’humanité, le progrès de la science, le raffinement de la technologie, la socialisation des communautés, l’embellissement de l’existence, la mondialisation, la facilitation de l’accès à l’information, l’approvisionnement des soins, la découverte de l’espace… Cette ascension légendaire à un niveau suprême de conscience depuis la deuxième moitié du vingtième siècle nous a laissés pantois devant ce que l’Homme n’a pas pu faire depuis son apparition sur terre il y a 2 millions d’années. Dans le règne du vivant, unique créature douée de la raison, l’Homme est le maitre de la planète. Les musulmans conçoivent que Dieu a confié cet emplacement majestueux à l’Homme pour lui permettre d’honorer son créateur sur la terre. Soyons adeptes de cette opinion : L’Homme ne doit pas prendre des grands airs et agir avec jactance mais plutôt assumer la responsabilité et être à la hauteur des attentes divines.

Partager cet article

Repost 0
Published by Achref Snoussi - dans critique historique
commenter cet article

commentaires